Compte rendu de la mission de Thierry Giraud, du 12 novembre au 30 novembre 2016

Voir la vidéo associée

RAMECHCHAP

C’est par la région du Ramechchap, que j’ai débuté mon programme, accompagné de notre coordinateur local Pushkar et rejoint par une de nos adhérentes Nadège MOREY.

L’association MANOJ a pu fournir à l’école du village de NIGURE (le village de Pushkar), du matériel scolaire pour 120 enfants. A chacun a été distribué 9 cahiers et 4 stylos. Des chaises ont été également achetées pour la salle de réunion des professeurs.

Ce matériel a été fourni par l’intermédiaire de la mobilisation des classes de CE1 et CM1 de l’école Léon BOURGEOIS A de Colombes (92), ceci grâce à leur maitresse Mme Jocelyne PHILIPPE.
Dans cette école, une nouvelle collecte a déjà débutée pour l’année prochaine. L’école de NIGURE peut désormais compter sur ce partenariat entre les deux écoles.

Des danses toutes spécialement préparées pour nous. Tout le charme de ce beau pays et de sa culture.

Clappe de fin des cérémonies, tout le monde se lache. Belle ambiance !

NAMASTE 2

Le village de NIGURE remercie très chaleureusement l’organisation étudiantes de médecine de Grenoble NAMASTE 2, partenaire de l’association MANOJ, pour l’achat de 2 km de tuyaux, qui va permettre la distribution d’eau dans l’ensemble du village de NIGURE.
Yurani-Anaëlle-Charlotte et Anne étaient passée en Juillet dernier par le village de Pushkar. Elles ont accepté la demande d’aide faite par le village. Un très beau projet très concret.
La livraison s’est faite le 11 novembre. Le transport par camion en pleine période de mousson aurait pu engendrer quelques soucis d’embourbements en raison des pistes humides et boueuses à cette époque de l’année.

 

Fin des festivités: Des couleurs magiques, des sourires, toujours des sourires!

VDC de SIMJUNG

J’ai poursuivi mon programme avec Dhan dans la communauté de commune de Simjung. Nous avions, avec l’argent de deux sponsors (Esperanto Bourg-en-Bresse et la troupe de théâtre Changer l’air)  décidé de la construction de deux fontaines dans deux lieux différents du village de Gogompani (village de Dhan) et ainsi capter des sources d’eau jusqu’ici inexploitées.

Belle surprise à mon arrivée sur les lieux. Les deux constructions sont des fontaines massives avec un aménagement en pierre pour sécuriser le sol et consolider la structure des fontaines. Elles sont constituées pour l’une de trois réservoirs d’eau, pour l’autre d’un seul mais très grand.

La première fontaine

Celle ci est installée en contre bas du chemin et ainsi permettre, entre autre, plus d’intimité pour la toilette des habitants.
Cette fontaine a été sponsorisée par la troupe « Changer l’air » et de son spectacle  » l’or bleu ». De l’importance de ne pas gaspiller ni polluer l’eau.

Inauguration en vidéo

Le deuxième fontaine

La deuxième fontaine est située au centre d’un hameau de Gogompani.

L’inauguration a eu lieu le 21 novembre avec la population locale et futur utilisatrice de cette fontaine. Elle est suffisamment grande pour permettre de s’y retrouver à plusieurs et ainsi facilité les échanges ( 2 robinets et un déversoir ).

Inauguration de la deuxième fontaine en vidéo

Visite du dispensaire

Une visite traditionnelle a été faite au dispensaire de Simjung. Nous avons pu constater que les équipements achetés par Namaste 1 et 2 sont bien utilisés et en fonctionnement: Le Laboratoire, les tables d’accouchements, le Baby Warmer, l’ordinateur.
Des étagères en bois ont été faites, nous en avons commandé quelques autres afin d’équiper l’ensemble des salles de soins du dispensaire, et pouvoir établir une vrai pharmacie. Elles sont réalisées par des artisans menuisiers locaux.

Reconstruction post-séisme

Le village de Gogompani et l’ensemble des villages de la communauté de commune de Simjung, restent toujours sinistrés du séisme du Samedi 25 Avril 2015. Les habitants n’ont jusqu’à présent reçu aucune indemnités de l’état népalais comme cela était prévu. Les habitations sont faites de planches de récupération et de tôles métalliques ( que nous avions achetés pour l’ensemble de la communauté de commune ) qui couvrent les toits des maisons.
Il n’existent plus aucune maisons traditionnelles faites en terre, pierre et ardoise dans cette région.
A la question que l’on me pose très souvent: Où en est la reconstruction…? la réponse en image!
Pas d’argent, pas de nouvelles constructions, notamment anti sismiques…!

Ecole de Gogompani

Dhan en est le président de l’école du village de Gogompani. Un meeting s’est tenu afin de définir les projets d’avenir et les démarches à accomplir pour faire accélérer l’intervention de l’état népalais pour la reconstruction de cette école.

Les conditions de travail pour les élèves et les professeurs sont réduites à un équipement des plus simples. Tout ou pratiquement tout a été écrasé suite au séisme. Pas facile d’étudier !!!

L’école primaire  » Notre Dame  » de Beaune, partenaire depuis 5 ans de cette école m’avait confié quelques dessins de France. Une distribution a été faite. Un échange sera fait à l’heure tour lors de mon prochain voyage en Avril 2017. Des fonds financiers de l’école Notre Dame actuellement en compte, sont en attente d’utilisation pour l’équipement en matériel de la futur école de Gogompani.

Ecole de Simjung

GORKHA

Enfin avant de regagner Kathmandu nous sommes passés par la ville de Gorkha afin d’y rencontrer la jeune Kalpana, 18 ans, actuellement en fin d’études infirmières. Ses études payées par l’association MANOJ via un sponsor privé, sont terminées. Elle démarre actuellement un stage pratique de 3 mois. Ses résultats seront connus en avril. Des examens d’embauches l’attendront alors pour trouver un poste et démarrer sa vie active.

Retour sur Kathmandu

Rencontre avec le petit Rohan

Rohan, 7 ans, que nous suivons depuis 2 ans, et sa prise en charge de ses chimiothérapies. Il va actuellement très bien. Ses traitements sont terminés et ne prend plus aucun médicaments. Des visites de contrôles sont programmées tous les 6 mois. Après deux ans sans scolarité, il va débuter 2 mois de cours privés afin de retrouver un rythme scolaire et intégrera sa nouvelle école en Mars prochain.

 

Visite à l’orphelinat de » Shed the Light  » de Dipeeka Adhikar.

Dipeeka, est une petite orpheline détectée lors d’un camp de santé MANOJ avec les docteurs Manon Aufranc et Rolande Ramdriasora dans la région du Lamjung. Elle vit désormais depuis 2 ans dans une grande » famille » et a été rejointe depuis un an par son frère de deux ans son ainé. Nous entretenons depuis deux ans, une relation très amicale avec l’association Népalo-Australienne « Shed the light ».

Rencontre de Bikash

Bikash est le grand frère du petit Manoj décédé. Il est actuellement scolarisé dans une école privé de Kathmandu, en classe de quatrième. Son passage d’une école publique, à Simjung, d’un enseignement fait en népalais, à une école privée sur Kathmandu ou l’enseignement se fait en anglais lui a posé quelques problèmes dans ses premiers mois d’école. Mais ses professeurs ont constaté de très nets progrès depuis quelques mois. Il peut donc continuer ses études. A la demande de la maman, l’association MANOJ, en hommage au petit Manoj, a accepté de façon exceptionnelle de prendre ses études en charge par l’intermédiaire de trois sponsors privés. (Petite précision: L’association ne fait que du parrainage scolaire infirmier.) Il lui reste encore deux ans avant son SLC (Le SLC est l’examen final du cycle secondaire du Népal: équivalant de la seconde  ). Il fait également des compétitions de karaté, où il semble très à son aise.

 

Achat d’une moto

nfin Dhan Bahadur GURUNG notre coordinateur en chef, est désormais propriétaire à 46 ans de sa première moto ( 135cm3 ). C’est le 26 novembre qu’ensemble nous sommes allés choisir et acheter ce véhicule, qui  lui apportera plus de facilités de déplacement ( de nombreux embouteillages à Kathmandu ) et un gain de temps certain dans ses journées de travail où les déplacements sur Kathmandu sont toujours très délicats..! : Hôpitaux, à son agence de trek,…etc et ses nombreuses journées passées pour le compte de l’association MANOJ avec les prises en charge médicales. Cette moto a été financée en partie par des motards du village de Matour ( siège de l’association ), qu’il a eu le plaisir d’emmener en trek, sur le tour des Annapurnas en octobre 2015 .

Dhan remercie très chaleureusement les  » Matrayes  » . Un t shirt lui a été offert au logo de cette organisation de motards locale.

Hommage

Enfin comment ne pas finir ce compte rendu sans avoir une pensée très émue et très forte pour la famille de Debendra Ante Magar, jeune garçon détecté en juin dernier et atteint d’un méningocèle. Debendra souffrait de plus en plus de cette grosseur dorsale. Il est décédé le 11 novembre, veille de mon arrivée. Son état s’étant brutalement aggravé en quelques jours après une intervention réalisée avec succès deux mois auparavant.

Malgré une opération délicate techniquement, la famille avait souhaité la réalisation de cette intervention.

Je remercie Pushkar, du travail rempli d’humanité qu’il a effectué auprès de la famille lors de l’organisation des funérailles de Dependra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.